J'ai fini ma pensée positive, elle n'est pas remisée au fond d'une boite mais en attente de finition. Je suis partie quelques jours pour dépanner ma soeur partie voir nos parents dans les Hauts de France et j'ai la lourde tache de garder ses deux chats dans une jolie maison avec vue sur la montagne et au bord d'un cours d'eau.

Avec ce temps plutôt pluvieux, les sorties sont limitées . J' ai tout de même profité des après midi ensoleillés pour partir à la découverte des chemins de rando biens nombreux dans le secteur.

1

2

De jolies promenades à venir en famille.

 

3

Coté point de croix, J'ai fini ma pensée positive, elle n'est pas remisée au fond d'une boite mais en attente de finition.

Pour le Défi 2013 et plus, j'ai ressorti ma boîte à "ouvrages en attente" pour faire mon choix, car elles sont nombreuses les toîles "en attente" !!!!

Mon choix s'est porté sur une grille de Marjorie Massey que j'avais acheté il y a fort fort longtemps et lorsque je dis fort longtemps, je ne peux même pas mettre une année sur sa date d'achat. Juste un petit indicateur, Marjorie avait encore sa boutique au centre d'Arras et cette grille est tracée à la main !!!

J'avais donc entammé cette grille que j'ai rapidement remisée par manque de temps, de patience et ...je n'ai aucune excuse.

2

La dimension de la grille tient tout juste dans un A4, pour vous dire la patience et le travaille de la créatrice à cette époque.

Avec les logiciels points de croix actuels, le travail est bien simplifié .

Je dois rester vigilante car je n'affectionne pas trop les frises. Pour la couleur, j'ai pris le reflex depuis une grosse déconvenue sur un grand sampler de coudre dans l'angle de ma toile le numéro de la teinte du fil. Pour celle ci je l'avais commencé en rouge 815 

Allez faire un petit tour du côté des brodeuses (clic)

Pendant que je brode ou que je tricote je suis accompagnée par deux charmants matous issus de la même mère mais de deux portées différentes. Je vous avoue que j'ai vraiment du mal à les différencier.

BOULOUBOULI

Dommage qu'ils aient gardé leur instinct super sauvage, on ne peut les approcher que lorsqu'on leurs donne à manger.

Je vous avais présenté l'un des deux, Boulou, puisqu'il était en pension chez moi à Noël 2016 où il faisait des pitreries dans mon sapin  ou sous la table de salon aux Deux Alpes (clic) Bien attendrissant sur cette photo.

Coté tricot ce sont encore des "chuts" , tout ce que je peux en dire c'est qu'il y aura du "coton"

Eh oui , le printemps arrive, enfin sur le calendrier.